La musique n'a pas de sexe ni de race, elle est universelle. C'est une émanation divine de l'âme humaine.

Léo Koby Véro

 
 


Biographie du Chevalier de Saint-George

 
 

Son histoire

Enfant mulâtre d'une très belle esclave d'origine sénégalaise et d'un planteur noble, le Chevalier de Saint-George apparait comme l'une des figures les plus romanesques du XVIIIe. Après une enfance en Guadeloupe, cet élégant métis a vite été adopté par l'aristocratie parisienne pour ses multiples talents : escrimeur, danseur, seducteur, violoniste, et surtout compositeur.

Nommé, à la suite de Gossec, à la direction du Concert des Amateurs, puis à celie de la Société des concerts de l'Olympique qui accueille des centaines de spectateurs plusieurs soirs par semaine, ce noir commande à Haydn les six symphonies parisiennes qu'il dirigera à leur création.

Saint-George est aussi repute pour sa virtuosité que pour ses compositions. Les concertos de ce musicien prodigieux attirent la foule vers l'immense hôtel de Soubise (actuel siège des Archives nationales) où se produit le Concert des Amateurs (quatre vingt musiciens), tandis que ses operas (dont un livret a été écrit pour lui par Choderlos de Lados) connaissent un indéniable succès populaire à la Comedie italienne, située à l'emplacement de l'actuel Opéra comique. Ses qualités de chef sont telles que ses orchestres sont alors considrés comme les meilleurs d'Europe.

"Premier noir initié en France en franc-macçonnerie"


Premier noir initié, en France, en franc-maçonnerie, ami intime du duc d'Orléans, et habitant l'un des plus somptueux hôtels particuliers de la rive gauche, Saint­George est nommé directeur de l'Opera royal par Marie-Antoinette ... qui devra ensuite renoncer face à une intense polémique symbolisé par le refus de trois "divas" d'être dirigées par un Nègre. Un comble pour ce séducteur impénitent.

Un long séjour à Londres lui permettra d'étendre encore un peu plus sa renommée. Il sera alors «l'adversaire » du chevalier d'Eon lors d'un match organisé par le prince de Galles. Il s'engage ensuite corps et âme pour la Révolution, et sera à l'origine du régiment de hussards composé uniquement de noirs et de metis, la «Légion de Saint-George». C'est notamment lui qui va arreter l'armée de Dumouriez au moment où l'ancien vainqueur de Valmy décidera de retourner les armes contre la Révolution.

Premier colonel noir de l'armée française, on lui fera payer cher son combat pour la Révolution : délaissé par ses anciens protecteurs, il continuera à diriger des orchestres mais devra se contenter d'un niveau de vie modeste par rapport au luxe extraordinaire dans lequel il avait vécu souslI'ancien régime. Il mourra en 1799, à l'âge de 60 ans.


 

 
 
     


Son époque | Évènements | Adhésion | Témoignages | Siège France

Copyright 2008 © Cenacle-st-george.ca. All rights reserved.